Les actions récentes de la population dans les rues et sur les routes de France confirment ce que je pressentais il y a 12 mois.Une nouvelle gouvernance est en train d’émerger, accentuée par la faillite de nos dirigeants et l’incurie des politiques, immuables depuis tant d’années.

Que voyons nous émerger ?

Les Algorithmes : nouvelle arme de destruction massive (Cathy O’Neil). Jamais des centaines de personnes n’ont eu autant d’influence sur des milliards. Une 1ère dans l’histoire de l’humanité.

“L’Algocratie” prend le pouvoir sur nos vies sans se cacher et au détriment de nos besoins fondamentaux et de nos équilibres internes. Ainsi les rapports de force se transforment et à une vitesse inquiétante.

Que veulent-”ils” ?

“Ils” veulent prendre le pouvoir sur notre “Attention” et par extension, ils prennent le pouvoir sur nos consciences.

De nombreux hauts managers de la silicon valley quittent le navire, à l’image d’un super tanker, à l’inertie redoutable, transportant la conscience planétaire et allant s’échouer inexorablement sur l’écueil de notre asservissement.

Aux Etat-Unis, quels est le business qui rapporte plus que le baseball, le cinéma et les parcs d’attractions réunis ? : Les casinos (Tristan Harris). Or notre smartphone est pour « eux » un casino mobile au desgin non éthique et sans limite sur les gains espérés.

La rupture est consommée entre ceux qui seront s’en prémunir et ceux qui n’ont ni la conscience ni la volonté.

La fracture sociale

Aussi, et comme je l’écrivais dans mon article d’oct 2017 http://olivierviot.com/la-neuro-gouvernance-ou-la-faillite-du-savoir, la fracture sociale et les inégalités s’accentuent et ce n’est qu’un début.

Selon moi, 2 causes majeures en sont la source :

  • pression du sytème et manque d’inclusion numérique
  • Manipulation algorithmique de masse

L’inclusion numérique permet aux plus faibles, aux plus vulnérables, aux plus éloignés de la culture digital de “rester vivants” dans un monde ou le papier et l’interaction humaine disparaissent. De nombreuses associations accompagnent et soutiennent ces populations en détresse dans ce no-man lands de l’information qui les excluent de facto du système. Beaucoup, malgré tout resteront sur la bas côté de la route.

La manipulation algorithmique touche toutes les couches de la société. Il faut se battre jour après jour pour garder son libre arbitre, son discernement face aux réseaux sociaux qui nous montrent le monde au travers d’un prisme déformant et orienté.

Face à la vitesse de l’information, nul ne peut suivre, au risque d’y laisser sa peau et son équilibre mental.

Aussi la prise de recul, le pas de côté n’est pas naturel dans un monde d’interaction et de plaisir virtuel. Encore une fois, les plus faibles, les populations les plus détachées de l’instruction et de la connaissance sont des cibles privilégiées.

Que faire ?

A mon sens, le retour du pendule se fera sous 5  à 7 ans, à l’adolescence de la génération Alpha. La génération Alpha née après 2010 est une génération « digital compatible ». Mais qu’en est-il pour les 2 générations précédentes ? : Nos adolescents.

Aujourd’hui, je travaille sur le terrain pour ces 2 générations et leurs parents. Les informer, les sensibiliser et proposer des solutions adaptées au contexte familial et au enjeu de chacun.

Le point de départ pour retrouver un équilibre est la conscience et la volonté.

Quelques pistes pour s’affranchir de la pression des écrans et réseaux sociaux :

  • Se fixer des règles validées par toute la famille et les écrire.
  • Faire du mieux que l’on peut.
  • Parents : vous êtes garants de l’autorité.
  • Accepté l’incompréhension des enfants sans jugement et les guider
  • Viser l’exemplarité digital sans pression.
  • Se donner le droit à l’erreur (parents et enfants)
  • Ayez confiances en vos capacités de parents

L’Éducation, la sensibilisation et la prévention bienveillantes et déculpabilisantes seront les clés pour sortir de cette prison dorée dans un “far west” où l’arbitraire règne et les plus vulnérables subissent la loi des Algorithmes.